Battles, Mirrored, Warp, 2007



Il y a quelque chose de Morricone et des fanfares de rue dans Mirrored de Battles, des bribes d'Aphex Twin aussi, du cirque et puis pourquoi pas des bouts de 2001 l'Odyssée de l'espace pendant qu'on y est ? Les compositions conduites par un ordinateur maboulard sont exécutées à fond la caisse par une bande d'êtres humains. De temps en temps ces êtres humains, véritables têtes chercheuses, s'offrent des plages de liberté et sortent du carcan de l'intelligence artificielle. On notera la façon hallucinante dont Tyondai utilise sa voix, passée au travers d'effets électroniques, elle devient alors instrument de musique à part entière.

Battles est composé de Tyondai Braxton (guitare, clavier, voix) le fils du jazzman avant-gardiste Anthony Braxton ; John Stanier, l'ancien batteur du groupe grunge Helmet (toujours à la batterie résolument rock avec des incursions tribales) ; Ian Williams le guitariste de Don Caballero et Dave Konopka à la guitare et à la basse.

On peut écouter ici le morceau le plus rapidement abordable de l'album : Tonto.
Retrouvez une interview de Battles sur Tiny Mix Tapes.

Battles, Atlas extrait de l'album Mirrored.


Commentaires

  1. Un peu bordélique, non?
    Suis en train d'écouter Oban... c'est pas pour rien qu'on dit souvent que l'ouest de notre Belle république est le berceau rock du pays, hein?

    RépondreSupprimer
  2. Non, non, très construit l'album de Battles, mais c'est vrai que ça peut être agaçant ses boucles qui tournent... Pour le bordel, il va bien falloir que je cause de l'Art Ensemble Of Chicago un des meilleurs groupe de jazz que j'ai vu en concert. On pouurait commencer par l'extra ordinaire "Certain Black" ou peut-être le plus abordable "Coming Home Jamaïca"...

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire